Je rappelle à nos amis sceptiques un truc (et à qui veut bien l'entendre) : le dérèglement climatique et des écosystèmes est un réel problème.

On peut s'attaquer aux pseudos-solutions à cela. Mais nous devrions être force de proposition pour affronter ce qui nous pend au nez.

Le truc, c'est que nous devrons adopter un principe qui existe déjà : la liberté des uns s'arrête là où celle des autres commence.

Oui, si l'urgence nous dicte de moins prendre l'avion, quels que soient mes moyens, bah j'obtempère. Je m'adapte.

Afficher le fil de discussion

J'en ai marre d'entendre parler des « khmers verts ». C'est idiot. Si on m'empêche d'aller frapper et voler un individu dans la rue pour le plaisir, c'est quel khmer qui m'en empêche ? C'est aussi une forme d'atteinte à mes libertés à ce compte là.

Afficher le fil de discussion
Suivre

Bah, là on peut faire aisément le parallèle : si je prends l'avion comme je veux, je contribue à divers phénomènes environnementaux empêchant d'autres populations de vivre à leur faim et causant de nombreux tords.

C'est des inconvénients à mon confort pour la survie d'autrui.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Mastodon

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !